Favorinos – Programme

17 mai 17h, visite à la médiathèque et présentation du projet
• L’exposition aux archives de la médiathèque d’Arles (espace van Gogh) est curatée par Fabienne MARTIN (responsable des fonds patrimoniaux), Lætitia TALBOT et Fabien VALLOS. (Liste des œuvres à venir)
• Ouvert tous les jours de 13h à 18h15, sauf les dimanche et lundi, 2e étage.

17 mai 19h, apéritif au Buste et l’Oreille
• 3 rue du Président Wilson. Œuvre de Diane MOULENC. Visible tous les jours depuis la vitrine.

18 mai 20h, apéritif au 2 rue Bibion
• Sur le chemin du Musée Départemental de l’Arles antique, un verre vous est proposé.
• Au 2 rue Bibion une œuvre de Fabien VALLOS Favorinos d’Arles (archives) est en consultation sur rdv (tél. 06.03.83.36.34) du 17 au 29 mai. Il s’agit de l’édition des archives du projet et la présentation d’œuvres anciennes dont une gravure de Jacques-Marie VÉRAN, Anciens monuments d’Arles en Provence, 1804, une gravure au burin de Giacomo CAPUTO, Empedocle filosofo, ca. 1650, une gravure de Benigno BOSSI, Diogène couché, 1784, une gravure de TARDIEU d’après H. Grevelot, Mucius Scaevola, 1798, une gravure anonyme d’Ulysse et les Lotophages, XVIIIe siècle, une gravure «Auribus æque ac lingua detrahitur» in Veridicus Christianus de Jan DAVID, 1597-1601, une photographie de Giacomo BROGI, Ercole Farnese, Napoli, tirage albuminé, ca. 1875, une gravure anonyme de Homère, 1685, une gravure d’Empedocles philosophus, in Jakob Gronovius, Thesaurus græcarum, 1698, etc.

18 mai 21h, nuit des musées, musée départemental de l’Arles antique
• Avec les œuvres Kolodaimon de Debby BOUSREZ & Jean-Baptiste CAROBOLANTE, Je cherche des trous dans l’histoire, je recherche un trou dans cette histoire de Alessandro DE FRANCESCO, 96 centimes et 96 centimes de Cédric MAZET ZACCARDELLI, favorino / favorinus de A CONSTRUCTED WORLD, Devil in Disguise de Virgile FRAISSE, Favorinos & le style (la rhétorique) de Dieudonné CARTIER, Désinence de Noémi KOXARAKIS, Speriamo che nasca Femmina (Sposalizio della Vergine, Raffaello) de Manon RECORDON
• Ouvert de 19 à 1h pour la nuit des musées (entrée libre). Ouvert tous les jours de 10h à 18h sauf le mardi. Exposition visible du 18 au 29 mai.

19 mai 16h, visite-conférence au musée départemental de l’Arles Antiques
• Visite-conférence de Fabien VALLOS autour des œuvres exposées et de la figure du philosophe FAVORINOS.

19 mai 20h, Comptoir I au 2 rue Bibion – (dîner – 8 personnes – sur réservation)

21 mai 20h, Comptoir II au 2 rue Bibion – (dîner – 8 personnes – sur réservation)

22 mai 18h, cycle I de conférences au Studio
• Trois conférences proposées par Richard KLEIN, Alexandre DESSON et Fabien VALLOS.
– Conférence 1 : Alexandre DESSON, Parages de Favorinos
La singularité et la modernité du traité de L’Exil en découragent une lecture historique. À la lumière de quelques œuvres modernes et contemporaines de la philosophie, de la littérature et des arts, nous proposons de donner à Favorinos une famille, d’explorer les affinités qui le lient à d’autres figures de la pensée.
– Conférence 2 : Richard KLEIN, L’influence de Jacques Derrida sur Favorinus
Une des formes d’influence littéraire, définie par le grand critique, Harold Bloom, s’appelle apophrades. C’est le cas d’un poète successeur qui semble avoir influencé son prédécesseur. C’est l’effet produit lorsqu’on lit ce que nous avons de la philosophie de Favorinus à travers la perspective de la Déconstruction.
– Conférence 3 : Fabien VALLOS, Sur Favorinos d’Arles.
Il s’agira de faire une rapide présentation du personnage Favorinos et de son texte sur l’exil. Nous proposerons alors une lecture de la pensée philosophique favorinienne à partir de trois concepts, d’abord la défense d’une pensée agonistique afin de préserver les conditions du vivant, ensuite l’affirmation du refus du sacrifice et la supposition que cela a pu déterminer sa mise en exil et enfin l’affirmation de deux concepts centraux et originaux pour penser les conditions de la vivabilité, l’automisthie et l’autotrophie.

23 mai 16h-18h30 – Vernissages des expositions EXTRAMENTALE et RELEVÉS II et 22h, soirée
• 10 & 12 Plan de la Cour. Exposition EXTRAMENTALE ouverte du 23 mai au 8 juin. Exposition RELEVÉS II ouverte du 20 au 26 mai.
EXTRAMENTALE curatée par Julia MARCHAND avec les œuvres de Henri DARGER, Matthias GARCIA, Thomas LIU LE LANN, Paul KINDERSLEY, Vetril DEASE, Jennifer MAY REILAND & Gaël SILLÈRE.   
RELEVÉS  II curatée par Fabien VALLOS avec les œuvres L’exil (Favorinos & Hadrien) et L’exil (Favorinos)(multiple) de Dieudonné CARTIER, l’œuvre philoctetes / philoctète A CONSTRUCTED WORLD, un multiple de Virgile FRAISSE, l’œuvre Slow Melody Time old de Joan AYRTON, l’œuvre L’Écueil de Gwénaël PORTE, l’œuvre L’Abri de Jonathan MOURGLIA, l’œuvre L’Amulette de Caroline BERNARD & Damien GUICHARD, les œuvres de Grégoire d’ABLON, Pauline ASSATHIANY, Jules BERNAGAUD, Gaël SILLÈRE & Louise MUTREL.  

24 mai 19h, performance du collectif A CONSTRUCTED WORLD à la galerie Arena de l’Ensp

26 mai 16h, cycle II conférence librairie De Natura rerum (50 rue du Refuge)
• Une conférence proposée par Alexis NUSELOVICI (NOUSS)
Favorinos et l’exil contemporain
Tout exil est singulier, par ses circonstances, par sa localisation, par la personnalité de l’individu qui le vit. En outre, les déterminations culturelles pèsent sur la conception de l’exil et, partant, sur la manière dont il est éprouvé. Dante ou Napoléon, leurs récits d’exil ne sauraient être identiques. De même, le paysan irlandais fuyant la famine ou le boutiquier juif fuyant un pogrom se retrouvèrent tous deux en Amérique sans que leurs destins ne puissent être confondus. Aujourd’hui, le Syrien fuyant la guerre et l’Erythréenne fuyant la dictature déclinent encore différemment la souffrance de l’exil.
Et pourtant, si l’idée d’un chez-soi (domus, Heimat ou nation) est un universel reconnu, il revient à une pensée de l’exil de montrer que son contraire, le non-chez-soi, le topos de l’absence de topos, n’en est pas moins une catégorie anthropologique générale qui déplace la notion d’hospitalité du sens moral à un sens politique.
Le traité sur l’exil de Favorinos d’Arles, rédigé en grec au début de notre ère, permet de dégager des aspects de ce qu’on appellera un ethos exilique, ou exiliance, dont les traits n’ont rien perdu de leur pertinence aujourd’hui. Afin de le montrer, nous en comparerons le texte avec des réflexions modernes sur l’exil, de Victor Hugo à Hannah Arendt.

28 mai 20h, comptoir III au 2 rue Bibion – (dîner – 8 personnes – sur réservation)

+

un journal Favorinvs philosophvs, 12 pages, 500 ex. gratuit, à disposition dans les lieux d’exposition. Avec des textes de Alexandre DESSON, Pierre-Damien HUYGHE, Fabien VALLOS, Margaux BONOPERA, Grégoire d’ABLON, Jean-Baptiste CAROBOLANTE, Sébastien PLUOT, Vanessa THEODOROPOULOU et Émilie RENARD.

+

un ouvrage, FAVORINOS d’ARLES, L’Exil, traduit du grec et commenté par Fabien VALLOS, 96 pages, éditions Mix., 2019, 7 euros. En vente dans tous les lieux d’exposition et les librairies de la ville. Diffusion Les Presses du réel.

+

un catalogue Favorinvs philosophvs, A3 imprimé et plié contenant l’ouvrage sur l’exil et 30 cartes postales réalisées par les artistes. Éditions Mix., 2019, 15 euros, 100 ex. numérotés.

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités