Favorinos – biographies

A CONSTRUCTED WORLD est un collectif constitué de Geoff Lowe et Jacqueline Riva, fondé en 1993. A Constructed World a devéloppé une pratique polyvalente incluant différentes pratiques comme la performance, l’installation, le discours, la musique, les formes contractuelles, la peinture et les éditions. Récente publication, Idéologie & A Constructed World, éd. Mix., 2018

Grégoire d’ABLON est né en 1992 en Normandie. Il vit et travaille actuellement à Arles. Après des études d’ingénieur agronome, il décide de poursuivre son travail photographique grâce à l’École Nationale Supérieure de la Photographie dont il est diplômé depuis Avril 2019.

Pauline ASSATHIANY, (1993) étudie les arts plastiques à Paris avant d’intégrer l’Ecole nationale supérieure de la photographie d’Arles en 2015. Elle y développe une refléxion autour des musées, des reproductions d’œuvres ou de leurs objets dérivés. De manière parodique, elle s’attache à photographier et exposer ce qui se situe à la limite de ce que le musée peut supporter, voire même ce qu’il a entièrement rejeté.

Joan AYRTON (1969 – Suisse), de nationalité anglaise, est une artiste dont la production – peinture, photographie, film – interroge les enjeux du regard et de la représentation dans une réflexion associant
principalement la couleur, l’architecture et le paysage. Depuis quelques années, son attention se porte plus spécifiquement sur des questions minérales ou géologiques, une recherche menant à considérer les instabilités et dérèglements du monde physique et politique contemporain, comme à penser les évocations ou métaphores d’une géologie abstraite

Jules BERNAGAUD né en 1991 et diplômé de l’École des Beaux-arts de Paris est actuellement en résidence à la Monash Université de Melbourne. Il collabore fréquemment avec le collectif australien A Constructed World depuis 2015.

Alexandre DESSON est diplômé de l’ENSP d’Arles et de l’Institut d’Études politiques de Lille. Recherches plastiques et théoriques sur les notions de la modernité, de la technique et du dionysiaque.

Margaux BONOPERA est née en 1992. Diplomée de l’école du Louvre et du royal college of Art elle travaille désormais à la Fondation Vincent van Gogh Arles. En parallèle, elle poursuit une activité de commissaire indépendante notamment grâce à une résidence d’artistes créée dans sa maison; L’opéra. Son principal thème de recherche curatorial porte sur la magie dans l’art contemporain et plus précisément l’Hantologie.

Théophile CALOT. Créée en 2011 par Théophile Calot, (1987, France) Théophile’s Papers est une plateforme dédiée aux jeunes artistes proposant le livre comme réel mode d’exposition, de production et de diffusion. Depuis 2015, afin de promouvoir une production plastique, il développe sa pratique dans l’espace de la galerie (chez Néon, Lyon ; Galerie Eric Moucher, Paris ; Florence Loewy, Paris ) en proposant des expositions aux artistes avec lesquels il collabore sur des éditions. Deux questions viennent créer l’engagement : comment un livre peut-il nourrir une exposition ? Comment une exposition peut-elle nourrir un livre ?

Jean-Baptiste CAROBOLANTE & Debby BOUSREZ forment un duo d’artiste composé d’un théoricien de l’image et d’une créatrice de bijoux contemporains : Jean-Baptiste Carobolante est critique d’art, enseignant à l’école d’art de Dunkerque et termine un doctorat en histoire de l’art ; Debby Bousrez est artiste et termine une formation à l’École d’Art de La Cambre.

Dieudonné CARTIER (1988) interroge les divers principes de production, de reproduction et de diffusion des œuvres à travers l’édition, le multiple ou l’installation liée aux notions de documentation et de publication. L’artiste propose ainsi d’en réinterpréter les modes d’apparitions et d’en modifier le statut. En 2014, il crée le projet The Office of Gravitational Documents. Sous la forme d’un bureau de recherche, ce dispositif a pour vocation de réunir, des éléments constituant une archive des processus et des protocoles de créations.

Alessandro DE FRANCESCO (Italie, 1981, vit (toujours) et travaille (parfois) à Bâle et à Bruxelles) est poète, artiste et essayiste. En France il a publié, aux éditions Mix., les livres de poésie Redéfinition (2010) et La Vision à distance (2015). Depuis 2004 il a réalisé de nombreuses expositions et performances dans des musées et galeries, souvent à partir de son travail sur le langage. Il enseigne actuellement à la Haute école des arts de Berne, Suisse. Site web : www.alessandrodefrancesco.net

Julie C. FORTIER est née en 1973 à Sherbrooke (Québec, Canada) et vit à Rennes depuis 2001. Diplômée en 2015 de l’école de parfumerie Le Cinquième Sens à Paris, elle est aussi titulaire d’une maîtrise de l’École des arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal.

Virgile FRAISSE est artiste, (né à Paris en 1990), il a fait ses études à Otis College (USA), diplômé de l’Ensa (FR) et du Freynoy (FR). https://www.virgilefraisse.com/

Mathieu GARGAM, l’essentiel du travail de Mathieu Gargam (1985, France) se compose d’images : matériaux trouvés, chinés, devenus anonymes. Il les articule ensuite selon des ensembles, affinités formelles ou thématiques (rationnelles ou imaginées), et il les manipule, les assemble, les « colle » sur des supports variés : simple projection, collage numérique, imprimé, impression, ou réimpression, souvent pour des revues et publications personnelles. STONES & ROSES en fait partie et se décline en installation, en vidéo et en livre.

Pierre-Damien HUYGHE est professeur émérite de philosophie à Paris I. Il a publié entre autre Art & industrie, 1999-2015, Le Différend esthétique, 2004, Éloge de l’aspect, 2006, Modernes sans modernité, 2009

Richard KLEIN est Professeur émérite, Cornell University, et l’auteur de trois livres traduits en français : De la cigarette, Mangez gras, Des Bijoux indiscrets.

Noémi KOXARAKIS (née en 1986), diplômée de l’École supérieure d’art de Bordeaux. Artiste, vit et travaille à Paris.

LILI RANGE LE CHAT. Basés entre la France et la Suisse, Caroline Bernard et Damien Guichard forment le collectif depuis plus de 20 ans. Leurs œuvres sont souvent le résultat d’un voyage ou d’une exploration du territoire sur place ou à distance. Ils s’intéressent aux nouvelles formes d’écriture et de cinéma engendrées par l’essor de l’image connectée et de la vidéo partagée. En recourant aux outils contemporains de capture des images, comme les webcams dans l’espace urbain ou le GPS, ils prélèvent les données factuelles de leur environnement pour les élever à une dimension poétique et parvenir à des formes plastiques inédites.

Julia MARCHAND est curatrice adjointe de la Fondation Vincent van Gogh Arles et fondatrice du projet EXTRAMENTALE qui est une plateforme de programmation et éditoriale, fondée à Arles en 2016. Elle mise sur une compréhension du réel et de la création contemporaine par le prisme de l’adolescence, terrain des extrêmes et du primavérisme, du difforme et des relations équivoques aux pairs/pères.

Cédric MAZET ZACCARDELLI est artiste et docteur en esthétique de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. En 2016 il publie Livre blanc (livre d’artiste) aux éditions Incertain Sens et Zoom-Zoom (récit) aux éditions À la verticale du temps.

Diane MOULENC artiste photographe, vit et travaille à Arles.

Jonathan MOURGLIA est un jeune photographe diplômé de l’ENSP d’Arles. Ses axes de recherche et de création sont tournés vers la nature et le milieu de la haute montagne, au travers d’une expérience physique et d’une observation photographique nourrie par une recherche sur la représentation de ces espaces et l’interaction entre les pratiques artistiques et les milieux naturels.

Louise MUTREL est artiste et diplômé de l’École nationale supérieure de la photographie.

Alexis NUSELOVICI (NOUSS), Professeur de littérature comparée, Aix-Marseille Université. Chaire « Exil et migrations » Collège d’études mondiales, FMSH, Paris.

Aurélie PÉTREL. Formée à l’École des Beaux-Arts de Lyon (2006), Aurélie Pétrel enseigne en tant qu’artiste et responsable du Pool photographie à la Haute École d’art et de design à Genève (2012/HEAD) et co-dirige le Laboratoire d’expérimentation du Collège International de Photographie à Paris (2018/CIPGP). Son travail, est exposé en France et à l’étranger. Il est représenté par la galerie Ceysson & Bénétière (en solo) et par la galerie Valéria Cétraro (en duo).

Gwénaël PORTE est né en 1993, il a suivi des études cinématographiques à Montpellier et Paris, participe à la création d’une revue de cinéma et est diplômé de l’École nationale supérieure de la photographie.

Manon RECORDON est né à Paris en 1985, sa pratique traverse les champs de l’image, via le collage, la photographie et la vidéo. Elle réfléchit à des formes de relecture contemporaine de l’Histoire des images – celles qui nous hantent telles des spectres et nous reviennent en pleine figure dans le flux du quotidien, des formes susceptibles d’une exégèse toujours en devenir. https://www.manonrecordon.com/

Gaël SILLÈRE est artiste et diplômé de l’École nationale supérieure de la photographie.

Fabien VALLOS est théoricien, auteur, traducteur, éditeur, artiste et commissaire indépendant. Il est docteur de l’Université Paris IV Sorbonne. Il enseigne la philosophie dans les écoles d’art d’Arles et d’Angers. Il est responsable du Centre de Recherche Art & Image (CRAI) et du laboratoire FIG. à l’Ensp d’Arles. Il est directeur des éditions Mix. Le travail théorique de Fabien Vallos consiste en l’élaboration d’une généalogie du concept d’inopérativé ainsi qu’à la préparation d’une philosophie critique de l’œuvre.